Avec le label EQ, Mercesdes-Benz s’est engagé à développer toute une gamme de véhicules électriques. Le premier modèle de la série, le EQC, sortira l’été prochain. Si le marché de la propulsion électrique reste encore restreint, il se développe rapidement, et pourrait devenir la nouvelle ruée vers l’or vert pour les constructeurs.

Après qu’elle soit décapsulée, l’AMG GT se propulse désormais dans un rôle de donneuse de leçons à ses concurrentes. Pour une fois, nous n’avons pas fait le trajet en GTC Roadster pour vous en raconter le contenu, car vous avez déjà eu droit à un trajet GTR par le passé.

Mercedes AMG GTC Roadster
Mercedes AMG GTC Roadster

Prévision dans le résultat

Avec sa gueule béante, dessinée comme pour avaler tout spécimen qui oserait se présenter sur son chemin, l’AMG GTC Roadster n’est pas une bête. C’est un démon des routes, qui ne se refuse aucune limite. Il n’a peur de rien et ne connaît pas le dépaysement. Au contraire ! Pour l’homo sapiens que nous sommes, nous avons l’impression d’être en face d’une véritable Formule 1, revisitée pour le monde profane. Oui, en effet, c’est de cela qu’il s’agit ! Avec des limites hors d’atteinte sur route, soit 557 ch, ce loup de grands chemins expédie le zéro à 100 km en 3,1 secondes ! Ce n’est pas plus mal, car l’autre bête que nous mettrons en face dans notre « prochaine sale besogne », c’est la Jaguar F-Type R. Un félin radicalement pénible à maîtriser et qui ne se refuse aucune limite non plus : 550 ch pour commencer, puis on parlera du reste ensuite. Une Jaguar va vite, très vite, et si jamais elle peut rugir entre deux accélérations, alors nous pensons qu’il est temps d’apprêter les deux prédateurs pour une chasse unique. À vos marques ! Résultats dans la prochaine Feuille Diplomatique !

Mercedes AMG GTC Roadster
Mercedes AMG GTC Roadster

La Classe E Coupé 220d AMG Line s’offre aux regards sous une ligne fluide et racée, athlétique et élégante. Mais qu’en est-il de ses performances au quotidien ? Quelles sensations procure un véhicule si « intelligent » ?

Un comportement routier optimal

Le comportement routier de la Classe E Coupé 220d s’est avéré extrêmement agréable. Les préréglages de conduite Dynamic Select, couplés au train de roulement Air Body Control avec suspension pneumatique, vous permettent de profiter en permanence d’un très grand confort et d’un bon dynamisme. La boîte de vitesses 9G-Tronic Plus se montre très souple et vous épargne les reprises saccadées. Douce et à la fois rapide, elle est capable de sauter plusieurs rapports, tout en réduisant les nuisances sonores et la consommation.

En termes de puissance, le moteur délivre 143 KW pour 194 ch dans la version standard et 120 KW pour 163 ch, dans la version de notre essai, bridée fiscalement pour le marché belge. Souplesse, agrément de conduite et même une certaine dose de sportivité sont au rendez-vous.

Quelques points à revoir ? Les reprises à bas régime, en mode Confort (par défaut), manquent de punch. Le GPS Garmin Map Pilot®, pourtant si sophistiqué, est peu pratique à utiliser par la molette de sélection « lettre par lettre ».

Intelligent Drive, c’est-à-dire ?

Les systèmes d’aide à la conduite intelligents analysent pour vous les situations de conduite en temps réel et détectent les dangers sur la route.

On notera par exemple le freinage d’urgence assisté et actif, la détection de somnolence Attention Assist, les avertisseurs d’angle mort, de franchissement de ligne et de signalisation routière, le régulateur de vitesse Tempomat et de distance Drive Pilot, les systèmes Pre-Safe® et Pre-Safe® Plus qui protègent les passagers en cas de collision, les services d’appel automatiques Mercedes me Connect…

Tous ces éléments augmentent de manière significative votre sécurité sur la route, en conditions normales comme en cas de danger (avant ou après un accident). La nouvelle Mercedes Classe E avait d’ailleurs été qualifiée de « Masterpiece of Intelligence », lors de son lancement voici quelques mois.

Un intérieur raffiné, quasiment « princier »

Nous pourrions vous parler des cuirs et des boiseries en frêne, du double combiné d’instruments « Widescreen », de la sono exceptionnelle Burmester® de 1.450 W, des sièges à quatre types de massages…

Nous choisirons plutôt de vous parler d’espace. Car la nouvelle Mercedes Classe E Coupé 220d AMG Line offre des mensurations respectables (4,82 x 2,05 x 1,43 m et 2,87 m d’empattement), qui autorisent plus d’espace intérieur que sa version précédente. Le gain se fait surtout ressentir au niveau des deux vraies places d’adulte, à l’arrière, qui bénéficient d’un confort amélioré aux jambes et en hauteur de plafond. On regrette leur difficulté d’accès pour une homme de taille normale et l’absence d’un accoudoir central.

Mercedes Classe E Coupé - intérieur
Mercedes Classe E Coupé – intérieur
Mercedes Classe E Coupé - Bel espace aux places arrière
Mercedes Classe E Coupé – Bel espace aux places arrière

En un mot, la nouvelle Classe E Coupé est assurément une réussite de technologies, qui offre à la fois élégance, raffinement et très grand confort. Vu le prix d’achat (82.364,70 EUR) d’un tel véhicule haut de gamme, on s’interroge sur l’utilité d’un bridage, en Belgique, pour raison fiscale…

Mercedes Classe E Coupé 220d
Chiffres clés – Mercedes Classe E Coupé 220d
Chiffres clés - Mercedes Classe E Coupé 220d
Chiffres clés – Mercedes Classe E Coupé 220d

Les plus

    • Très grand confort
    • Très grande richesse d’équipements et connectivité
    • Agrément de conduite au quotidien
    • Silhouette raffinée

Les moins

    • Prix relativement élevé
    • Reprises un peu molles à bas régime
    • Accès difficile aux places arrière