Présentée dans sa version vitaminée, le GLC Coupé AMG nous a démontré à la conduite qu’un SUV est bien capable de rivaliser avec un véhicule de circuit. Doté de la nouvelle calandre béante de Mercedes pour les AMGs, le bolide avale le zéro à cent kilomètres en 3,8 secondes.Premiers contacts
A première vue, c’est la nouvelle calandre instaurée par Mercedes pour ses AMG qui attire l’attention. Telle un fauve prêt à se jeter sur sa proie, le GLC Coupé S63 profite du charisme de cette calandre pour imposer un désigne très sportif soutenu par d’énormes roues 20 pouces. Sa carrosserie longue de 4,727m sur une largeur de 1,930m avec une hauteur de 1,530m montre bien que c’est un monstre des routes qui embarque tout de même un coffre exemplaire de près de 550
litres. Pesant légèrement moins de 2 tonnes, la voiture propose une vitesse de pointe de 250 km avec le 0 à 100 km en moins de 4 secondes.

A l’intérieur
Dans le cockpit, le plancher de bord et les outils d’info-divertissement sont repris du GLC coupé classique. Quoi de plus normal ! La sellerie, évidemment, a été revue pour favoriser le confort « sport » ainsi que la touche AMG. Nous avons bien apprécié la couture ”jaune” pour le modèle de trajet sachant que Mercedes annonce que l’usager pourra disposer énormément de possibilités de personnalisation. En revanche, nous déploré la visibilité périphérique quoique l’alibi de justification pourrait être la coupe très sportive de la voiture.

Voir plus de photos
Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC+ Coupé, Interieur: Leder Nappa Schwarz;Kraftstoffverbrauch kombiniert: 10,7 l/100 km; CO2-Emissionen kombiniert: 244 g/km*
Mercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC+, interior: leather Nappa black ;Fuel consumption combined: 10.7 l/100 km; combined CO2 emissions: 244 g/km*

Sous le capot et dans le portefeuille
Le GLC 63S peut être commandé dans des versions de 375 ou 510 chevaux, les deux, pour une boîte automatique de 9 rapports. Avec un moteur en alimentation Turbo pour un couple de 700, le bolide sème la panique sur toutes sortes de routes et oblige les passants à tourner à maintes reprises la tête comme s’ils étaient à un match de tennis. Dotée une transmission 4X4, le GLC combat toutes les intempéries sur routes afin de laisser ses passagers apprécier le confort de suspension. La consommation annoncée par Mercedes est de 10,7 litres au 100 km, chose que nous n’avons jamais pu observer. On est plutôt dans les 15,35 litres au 100 km, même en consommation modérée. Bref ! le GLC 63S est très gourmand en carburant et d’ailleurs, sa gourmandise ne s’arrête pas seulement
au niveau du réservoir mais aussi dès sa mise en circulation pour près de 5.000 euros. Notre version de trajet hyper équipée avec options haut de gamme trône déjà à plus de 100.000 euros.