English Version

The new BMW X2 is still far from being ready for its market debut. Nevertheless, the newest Sports Activity Coupé in the BMW X family is beginning to get out and about in its most congenial environment – the urban jungle.

As a matter of fact, it was noted during Fashion Week, which is being held in Milan from 20 to 25 September, wearing an outfit perfect for the occasion. The athletic silhouette of the new BMW X2 was attired in a spectacular camouflage effect, with tones of yellow, gray, and black that highlight its sporty and stylish qualities. The unusual underlying design is based on a digital model and expresses the innovative spirit and the orientation towards the future of the BMW Group.

Therefore it is not surprising that the new BMW X2 wearing Camouflage Digital is at the center of attention in the most characteristic and cool locations in Milan. Anyone who encountered it during its excursion into city life was able to recognize it immediately for its extravagant, contemporary, and sporty design. The outing offered a good opportunity to see first hand the new interpretation of BMW X design aimed at young people who are extroverted and active. You can follow it on Instagram and Facebook and can try to meet it “in person” and photograph it in the most “in” areas of Milan.

Les nouvelles batteries SCiB™ de Toshiba fonctionnent avec une anode au lithium-titane-oxyde (LTO), qui fournit d’excellentes caractéristiques.

D’après le fabricant japonais, ces nouvelles batteries ont un faible impact sur l’environnement et offrent un risque moindre de court-circuit et d’explosion. Leur cycle de charge/décharge serait d’au moins 15.000 cycles, tout en continuant d’offrir une capacité de 80 %. Elles résistent à des températures allant jusqu’à -30 °C et l’on peut les recharger à 80 % en six minutes à peine.

Très pratiques, elles se rechargent également par l’énergie cinétique de décélération.

Au Japon, en Europe et aux États-Unis, elles équipent déjà différents types de véhicules hybrides (voitures, bus, métro ou bateaux). Bientôt chez nous ?

La Classe E Coupé 220d AMG Line s’offre aux regards sous une ligne fluide et racée, athlétique et élégante. Mais qu’en est-il de ses performances au quotidien ? Quelles sensations procure un véhicule si « intelligent » ?

Un comportement routier optimal

Le comportement routier de la Classe E Coupé 220d s’est avéré extrêmement agréable. Les préréglages de conduite Dynamic Select, couplés au train de roulement Air Body Control avec suspension pneumatique, vous permettent de profiter en permanence d’un très grand confort et d’un bon dynamisme. La boîte de vitesses 9G-Tronic Plus se montre très souple et vous épargne les reprises saccadées. Douce et à la fois rapide, elle est capable de sauter plusieurs rapports, tout en réduisant les nuisances sonores et la consommation.

En termes de puissance, le moteur délivre 143 KW pour 194 ch dans la version standard et 120 KW pour 163 ch, dans la version de notre essai, bridée fiscalement pour le marché belge. Souplesse, agrément de conduite et même une certaine dose de sportivité sont au rendez-vous.

Quelques points à revoir ? Les reprises à bas régime, en mode Confort (par défaut), manquent de punch. Le GPS Garmin Map Pilot®, pourtant si sophistiqué, est peu pratique à utiliser par la molette de sélection « lettre par lettre ».

Intelligent Drive, c’est-à-dire ?

Les systèmes d’aide à la conduite intelligents analysent pour vous les situations de conduite en temps réel et détectent les dangers sur la route.

On notera par exemple le freinage d’urgence assisté et actif, la détection de somnolence Attention Assist, les avertisseurs d’angle mort, de franchissement de ligne et de signalisation routière, le régulateur de vitesse Tempomat et de distance Drive Pilot, les systèmes Pre-Safe® et Pre-Safe® Plus qui protègent les passagers en cas de collision, les services d’appel automatiques Mercedes me Connect…

Tous ces éléments augmentent de manière significative votre sécurité sur la route, en conditions normales comme en cas de danger (avant ou après un accident). La nouvelle Mercedes Classe E avait d’ailleurs été qualifiée de « Masterpiece of Intelligence », lors de son lancement voici quelques mois.

Un intérieur raffiné, quasiment « princier »

Nous pourrions vous parler des cuirs et des boiseries en frêne, du double combiné d’instruments « Widescreen », de la sono exceptionnelle Burmester® de 1.450 W, des sièges à quatre types de massages…

Nous choisirons plutôt de vous parler d’espace. Car la nouvelle Mercedes Classe E Coupé 220d AMG Line offre des mensurations respectables (4,82 x 2,05 x 1,43 m et 2,87 m d’empattement), qui autorisent plus d’espace intérieur que sa version précédente. Le gain se fait surtout ressentir au niveau des deux vraies places d’adulte, à l’arrière, qui bénéficient d’un confort amélioré aux jambes et en hauteur de plafond. On regrette leur difficulté d’accès pour une homme de taille normale et l’absence d’un accoudoir central.

Mercedes Classe E Coupé - intérieur
Mercedes Classe E Coupé – intérieur
Mercedes Classe E Coupé - Bel espace aux places arrière
Mercedes Classe E Coupé – Bel espace aux places arrière

En un mot, la nouvelle Classe E Coupé est assurément une réussite de technologies, qui offre à la fois élégance, raffinement et très grand confort. Vu le prix d’achat (82.364,70 EUR) d’un tel véhicule haut de gamme, on s’interroge sur l’utilité d’un bridage, en Belgique, pour raison fiscale…

Mercedes Classe E Coupé 220d
Chiffres clés – Mercedes Classe E Coupé 220d
Chiffres clés - Mercedes Classe E Coupé 220d
Chiffres clés – Mercedes Classe E Coupé 220d

Les plus

    • Très grand confort
    • Très grande richesse d’équipements et connectivité
    • Agrément de conduite au quotidien
    • Silhouette raffinée

Les moins

    • Prix relativement élevé
    • Reprises un peu molles à bas régime
    • Accès difficile aux places arrière

Nous faisions partie des quelques privilégiés professionnels de médias sollicités ce mercredi à l’ouverture officielle de DS Store de Tours et Taxis de Bruxelles mais surtout de la première présentation en Belgique de la toute nouvelle DS7, voiture présidentielle française du moment. Au cours d’une cérémonie assez sobre, Alain Descat, Directeur Benelux de développement, Ivo Groen, VP Design Programme de DS sans oublier l’heureux directeur de la concession, Kris Van Lathem ont à tour de rôle présenté les caractéristiques et exclusivités de la luxueuse française. Nous publierons dans le prochain numéro de la Feuille Diplomatique, l’interview accordée par Anouk Van Vliet, Directrice de communication PSA Belux. En attendant les premiers tests internationaux, on peut d’ores et déjà entrevoir que les codes du premium vont certainement être bousculés sachant que la concurrence dans ce segment sera aussi très rude.