Jusqu’à 320 km/h, et 0-100 km/h en 3,7 s : la berline à quatre portes la plus compacte de Jaguar est dans le collimateur de  “La Project 8” pour devenir la voiture routière la plus puissante jamais construite par Jaguar. Ce sera la première Jaguar adaptée à un usage routier équipée d’un moteur V8 suralimenté 5 litres de 600 ch avec seulement 300 exemplaires disponibles à travers le monde et exclusivement avec conduite à gauche. @ Jaguar Belux

Le département Special Vehicle Operations (SVO) de Jaguar Land Rover vient d’annoncer la Jaguar la plus puissante, agile et hautement performante de son histoire : la nouvelle berline 600 ch XE SV Project 8, pouvant atteindre les 320 km/h. Deuxième édition Collector de SVO, faisant suite au succès de la F-TYPE Project 7 de 2014, la Project 8 est une berline à quatre portes construite à la main et arborant les performances d’un bolide – conçue pour les amateurs de sensations fortes, et affichant une combinaison sensationnelle de puissance de propulsion, d’agilité dynamique et de traction intégrale. Pour garantir l’exclusivité, pas plus de 300 exemplaires seront créés, chacun monté au centre technique du département SVO de Coventry.

John Edwards, Directeur général des opérations spéciales de Jaguar Land Rover, a déclaré : « Le département SVO a pour vocation de produire des véhicules mythiques qui repoussent les frontières en termes de luxe, de performances et de prestations tout-terrain. Project 8 est un formidable exemple de ce quil est possible de faire quand des concepteurs, des ingénieurs et des experts en construction passionnés se voient offrir la chance de créer sans entraves une voiture de sport aux performances extrêmes. La Project 8 sera montée à la main dans le nouveau centre technique SVO, et nous avons la certitude que nos clients, les plus enthousiastes comme les plus exigeants, adoreront conduire la Project 8 autant que nous ! »

La Project 8 comprend en exclusivité la version la plus aboutie du train roulant à essence V8 suralimenté 5 litres de Jaguar Land Rover. L’unité de puissance 600 ch, dotée d’un Échappement actif variable en titane, est complétée du Système à traction intégrale (All- Wheel Drive – AWD) de Jaguar et d’une aérodynamique s’inspirant des sports automobiles pour délivrer une vitesse de pointe de 320 km/h et passant de 0 à 100 km/h en 3,7 s*, ce qui fait de la Project 8 la Jaguar affichant l’accélération la plus rapide de son histoire. En soutien aux performances de la voiture la plus orientée circuit jamais produite par le département SVO, la Project 8 compte plusieurs ajustements apportés aux panneaux de carrosserie en aluminium léger de la XE, dont : pare-chocs en fibre de carbone avec conduits de refroidissement améliorés, capot en fibre de carbone ventilé, carrosserie évasée couvrant des roues en alliage en aluminium forgé de 20 pouces, séparateur avant réglable, soubassement plat, pare-chocs arrière en fibre de carbone, diffuseur arrière et aile aérodynamique arrière réglable. La Project 8 sera la berline V8 la plus légère de la gamme Jaguar.

Les panneaux de carrosserie extérieurs de la Project 8 mettent en relief les proportions dynamiques de la XE à l’arrière de l’habitacle, en conservant seulement les revêtements de toit et de porte avant à l’identique. Plusieurs révisions ont également été apportées à la légère monocoque, essentiellement constituée d’aluminium. Parmi les modifications figurent :

  • Ailes arrière en aluminium évasées de 55 mm associées aux pneus de 305 mm de largeur.
  • Portes arrière en aluminium reprofilées avec silhouette plus musclée
  • Plancher de coffre reprofilé pour améliorer le débit d’air via le diffuseur arrièreLa fibre de carbone, matériau léger, est utilisée sur tout le corps de carrosserie de la Project 8 pour un poids en ordre de marche le plus faible jamais constaté sur une berline Jaguar à moteur V8, à partir de 1745 kg seulement. Elle contribue aussi à obtenir la répartition de poids souhaitée. Parmi les composants en fibre de carbone et composite exclusifs à la Project 8 figurent :
  • Ailes avant en fibre de carbone évasées de 19 mm avec découpes de bord de fuite abaissées, en accord avec des pneus de 265 de large et des phares au Xenon repositionnés
  • Pare-chocs en fibre de carbone avant avec centre intégré et calandres extérieures abaissées pour une gestion optimisée du débit d’air
  • Séparateur avant en fibre de carbone à deux positions et en deux éléments manuellement réglable
  • Capot en fibre de carbone avec conduit d’extraction d’air intégré faisant économiser 3 kg comparé à la pièce en aluminium de série, réduisant la traînée et contribuant au refroidissement
  • Jupes latérales inférieures en fibre de carbone
  • Pare-chocs arrière en fibre de carbone avec plis de gestion du débit d’air à réduction de traînée et bords de fuite de passage de roue découpés plus bas
  • Diffuseur arrière en fibre de carbone avec quadruples tuyaux d’échappement actif variable en titane
  • Aile aérodynamique arrière à deux positions à élément simple réglable manuellement Les tests de simulation sur tapis roulant continu et par mécanique des fluides numérique ont permis d’affiner l’ensemble aérodynamique, lequel prévoit un soubassement plat pour atteindre 205 pour cent de réduction en élévation avec le séparateur avant et l’aile aérodynamique arrière en Track Mode, délivrant plus de 122 kg de force d’appui à 300 km/h – soit 25 pour cent de plus que le concurrent direct de la Project 8.

Même s’il y aura fallu du temps pour que Jaguar se mette à la sauce des SUV, la désormais F-Pace compte rééquilibrer les places de ce segment très discuté par les Allemandes. Son atout, c’est aussi de compter sur l’expertise de l’aile « Range » de sa maison mère, déjà très habituée aux SUV et dotée d’une expérience certaine. Les photos de trajet se retrouvent dans l’album Jaguar F-Face.

Prise en main, habitacle et cockpit

Dans un environnement des SUV très bousculé par des concurrentes comme BMW X3, Audi Q5, Mercedes GLC, Porsche Macan, il est très difficile de se frayer un chemin. Jaguar a essayé de nous proposer une voiture extérieurement très raffinée, avec des courbes généreuses, quasiment la plus grande du segment. La F-Pace arbore ses 4,73 m de long sur 2 m de large et 1,65 m de haut. L’habitacle presque moderne laisse deviner des mécaniques héritées des Jaguar berlines. Les ailes de la F-Pace sont bien dessinées, pour accueillir des jantes en alliage de 22 pouces. Une ligne plongeante fait découvrir le toit fortement orienté vers l’avant, pour laisser admirer des blocs optiques ressemblant à ceux de la XF. Les feux arrière rappellent inévitablement ceux de la F-Type et sont très bien encastrés dans la structure globale, qui donne envie d’inspecter le coffre assez modulable, d’un volume de 650 litres. Assis au volant, on retrouve l’ambiance Jaguar classique, aussi bien dans le choix des matériaux de qualité (discutable) que dans l’organisation du poste de conduite presque totalement numérique. La commande de la boîte automatique se fait par une molette, qui apparaît au démarrage du moteur. Au milieu de la planche de bord, un grand écran tactile et intuitif de 10,2 pouces affiche la navigation et les réglages de la climatisation, de l’audio et des applications d’un smartphone.

indo

Moteur, confort et tarif

Si Jaguar fait partie des voitures les plus réputées pour le confort de leurs amortisseurs, il n’en demeure pas moins que la F-Pace déroge un peu à cette règle, car, par moments, nous l’avons trouvée un peu raide, surtout sur des chaussées dégradées. En revanche, le châssis rigide, accompagné d’une suspension à double triangulation et d’une direction réactive, donnent au F-Pace une assurance tout risque pour enchaîner les virages grâce à ses 4 roues motrices, même sur sol mouillé. Les 8 rapports de la boîte automatique ZF nous laissent cependant sur notre faim quant aux reprises. Ce problème est très vite maîtrisé quand l’acquéreur passe à une finition supérieure. En effet, Jaguar offre dans sa gamme, un 3 litres essence décliné en 340 et 380 ch. Certes, ce n’est qu’un V6 mais sa douceur, son silence et sa puissance suffisent à donner l’impression d’évoluer dans un autre monde. D’un autre côté, Jaguar propose aussi des moteurs 4 cylindres 2 litres avec 180 ch pour le diesel et 240 ch pour l’essence, mais en mode propulsion, histoire de se mettre en travers de la route des Audi Q5 ou BMW X3 sur le plan tarifaire. Et pour ceux qui rêveraient d’une F-Pace low-cost, Jaguar n’a pas l’intention, pour l’instant, de les satisfaire. Il faudra compter au minimum 42.740 EUR pour entamer les discussions et 70.300 EUR pour le V6 diesel de 300 ch en finition haute Portfolio. Nous trouvons que c’est déjà bien pour un SUV Jaguar étant donné le prestige de la marque. Si vous n’êtes toujours pas satisfait, des possibilités existeront pour vous de migrer vers la F-Pace R en toutes options et, à ce moment là, le prix vous serait gracieusement proposé en concession. Enfin, le hayon avec assistance électrique a été superbement apprécié ainsi que le style réussi de la voiture, le volume du coffre et les tarifs. En revanche, l’entrée de gamme trop vide, la visibilité 3/4 arrière et l’écran GPS placé trop bas titillent la F-Pace.

Après des années d’hésitation, Mercedes a enfin proposé une refonte totale de sa classe E. Les ingénieurs de la marque à l’étoile l’ont appelée « Masterpiece for intelligence ». Petit retour sur cette fameuse mise à jour qui a facilité la cohérence entre l’ensemble des modèles de marque. Vous pouvez visionner  l’ensemble des photos de trajet sur l’album Mercedes tout en lisant l’intégralité de l’article. Les photos de la E43 AMG sont aussi visibles dans l’album. Details

C’est avec la DS3 Cabriolet Performance Line que nous avons tenté cette aventure sportive du constructeur français et il n’en fallait pas plus pour avoir notre petite idée sur la question ! Visionnez les photos dans l’album.

Le sport devient l’indispensable

Presque tous les constructeurs automobiles mondiaux majeurs proposent une version vitaminée sport, dans leur gamme. C’est le cas par exemple de S line chez Audi, M pour BMW, Pack AMG chez Mercedes ou plus encore GT Line chez Peugeot, ST-Line chez Ford et R Line chez Volkswagen. L’ex-aile luxueuse de Citroën, devenue une marque à part entière en juin 2014, refuse de se laisser conter l’histoire en proposant désormais la griffe « Performance Line », sur l’ensemble de sa gamme DS3, DS4 et DS5. Les véhicules sont identifiables par un pavillon noir mat, des jantes noir brillant (17’’, 18’’ et 19’’) et un logo DS sur fond rouge carmin. Au menu, près de 130 chevaux sous le capot, pour un moteur 1.6 Pure Tech et 165 chevaux pour un THP. Les moteurs diesel BlueHDI 100 et 120 sont également prévus.

L’habitacle et le bilan

Le tableau de bord n’a pas changé à part le fait que chaque modèle bénéficie d’un écran tactile, de fonctions Mirror Screen (MirrorLink et Apple CarPlay) et de services connectés DS avec DS Connect Box. On constate aussi une sellerie spécifique en cuir grainé et tissu Dinamica, dotée de surpiqûres intérieures aux couleurs du badge Perfomance Line. Des broderies DS Performance Line intègrent les dossiers de sièges avant. À noter qu’une nouvelle version en cuir noir intégral, avec un gainage en cuir Nappa de la planche de bord et des contours, des panneaux de portes avant et arrière est disponible. Plus de lumière fantaisiste désormais avec la DS3 Cabrio, la DS4 et la DS5 qui s’octroient un éclairage intérieur à LED, sachant que les feux arrière sont de la technologie 3D à LED. Il y a déjà une DS3 Performance Line pour 19.400 EUR.

Impressive design.

No matter what terrain the BMW X5 M Edition Black Fire and the BMW X6 M Edition Black Fire find themselves on, these special models cut a fine figure on any route. The rich shade of black in the Sapphire Black Metallic paintjob alone catches the eye. The same and more can be said of the black M double kidney with black bars. It is a unique feature of the Black Fire Edition. This also applies to the forged 21-inch M alloy wheels in black. These large wheels with mixed-sized tyres (front: 10 J x 21, rear: 11.5 J x 21) are weight-optimised and instrumental in transferring the power generated by the M TwinPower Turbo Technology to the road. Another distinguishing feature of the Black Fire Edition are the standard carbon mirror caps. They accentuate the lightweight design of both models and show the close relationship between both the BMW X5 M and BMW X6 M and motorsport.

Motorsport feel on the inside.

Great emphasis is also placed on premium quality and exclusivity inside the BMW X5 M Edition Black Fire and BMW X6 M Edition Black Fire. Fully-electric M multifunctional seats with integrated headrests come as standard in full fine-grain Merino leather, in contrasting Black and Mugello Red. The fine tone is underlined by the contrasting red seams on the full leather upholstery, which also includes the central console. The feel and colour of the BMW Individual headliner in anthracite, another feature of this special edition, makes it the perfect complement to the premium full leather upholstery. The interior trim shines in piano finish black. The logo of the X5 M or X6 M Edition Black Fire, which adorns the right side of the interior trim on the passenger side of the car, also shows that there is something special about the car.

As well as the standard, multifunctional M leather steering wheel with aluminium shift paddles, the BMW M Performance Alcantara steering wheel with light-blue leather motorsport accent is also available as an option and at no extra charge. It not only creates a racing feeling, but also boasts an eye-catching design and extremely prevalent gripping area made from Alcantara – for optimal grip in all temperatures. This is perfectly suited to the impressive driving performance and dynamics demonstrated by every BMW X5 M and BMW X6 M.

Power on the streets.

Both models generate a top performance of 423 kW/575 hp (both: combined fuel consumption: 11.1 l/100 km; combined CO2 emissions: 258 g/km*) from the 4.4-litre V8 engine. Both cars do 0 to 100 km/h in just 4.2 seconds with the standard 8-speed M Steptronic gearbox. The maximum torque of 750 Nm produces impressive drive in the rpm range between 2,200 und 5,000 min -1. The xDrive four-wheel drive system has been set up with a rear-wheel bias, which improves the agility of the BMW X5 M and BMW X6 M. The Dynamic Performance Control system seamlessly distributes the drive torque between the rear wheels. In combination with the outstanding deceleration values of the M compound brakes, which boast excellent deceleration values, precise dosage, light weight and increased thermal stability, everything is in place to allow an agile and dynamic driving style. The unmistakable sound of the M TwinPower turbo engine makes the impressive performance of both models audible, thus providing an extremely emotional driving experience. The Dynamic Stability Control (DSC) also allows every driver to adapt the sportiness of their BMW X5 M or BMW X6 M to any situation and to suit their individual preferences, at the push of a button. In “DSC on” mode, the brake interventions work to prevent understeer and oversteer. “MDM” allows greater wheel slip, meaning ambitious drivers are able to perform small drifts. Deactivating DSC (“DSC off”) makes it possible to explore the limits on the racetrack, and to use the accelerator pedal to get the car drifting. The new special editions will be available starting in August 2017.

Porsche présente LA nouvelle 911 Turbo S Exclusive Series de Porsche est la 911 Turbo S la plus puissante et la plus exclusive jamais présentée. Limité à 500 exemplaires dans le monde, le Coupé affiche une puissance de 446 kW (607 ch). Pas moins de 266.054,80€ TVA comprise à déposer sur la table ! @ Communiqué de Porsche Belgique

En plus de développer 27 ch de plus, la 911 Turbo S Exclusive Series se distingue de la 911 Turbo S standard par un design unique, des matériaux de qualité supérieure et des détails luxueux. Cette voiture de sport exclusive bénéficie d’une finition à la main réalisée dans la nouvelle Porsche Exclusive Manufaktur au siège de la marque à Zuffenhausen. Auparavant connu sous le nom de “Porsche Exclusive”, ce département dédié est spécialisé dans la réalisation de demandes personnalisées et en charge de la production des séries limitées. Pour la première fois également, les clients Porsche peuvent aussi disposer du Chronographe Porsche Design correspondant dans un style coordonné à celui de leur voiture de sport.

Une puissance et des performances rehaussées

Doté d’un kit hautes performances dédié, le moteur six cylindres à plat biturbo de 3,8 litres de cylindrée délivre un couple maximal de 750 Nm, qui est disponible entre 2.250 et 4.000 tr/min. La 911 Turbo S Exclusive Series est ainsi capable de passer de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et de franchir la barre des 200 km/h en seulement 9,6 secondes. Elle peut également atteindre en pointe la vitesse de 330 km/h. Sa consommation demeure identique à celle de la version standard avec une valeur de consommation combinée de 9,1 litres/100 km, ce qui équivaut à 212 g/km de CO2. La 911 Turbo S Exclusive Series est dotée de jantes de 20 pouces noires avec écrou central de série, les lignes de design bénéficiant d’une finition minutieuse Golden Yellow Metallic réalisée à l’aide d’une nouvelle technologie laser. Pour la première fois, les étriers de frein du système de freinage céramique PCCB sont disponibles en sortie usine en coloris noir avec le sigle Porsche en Golden Yellow Metallic. Le châssis Sport actif avec Porsche Active Suspension Management (PASM) et le pack Sport Chrono sont inclus dans la dotation de série. L’essieu arrière directionnel et le dispositif Porsche Dynamic Chassis Control (PDCC) compensant le roulis garantissent une agilité et une stabilité supérieures.

Un design exceptionnel

Si la 911 Turbo S Exclusive Series se distingue aussi aisément, c’est également grâce à sa peinture exclusive Golden Yellow Metallic et à ses divers composants en carbone, comme le capot, le toit et les jupes latérales. Les deux joncs en carbone ornant le contour du toit et du capot accentuent encore le style sportif du modèle. À l’arrière, cette 911 Turbo S Exclusive Series est équipée de l’aileron du Turbo Aerokit. Elle se distingue aussi par son nouveau tablier arrière, sa prise d’air dynamique en carbone et sa ligne d’échappement à deux doubles embouts en acier inoxydable noir. Les ailes sont également ornées de plaques Porsche Exclusive Manufaktur. En plus du Golden Yellow Metallic, cette série spéciale est proposée en divers coloris extérieurs soigneusement sélectionnés.

Une finition intérieure magistrale

L’habitacle brille autant par son élégance que son exclusivité. Les sièges Sport, ajustables sur 18 axes, sont garnis de deux couches de cuir perforé. La couche intérieure intègre deux bandes Golden Yellow, ce qui garantit un effet unique. Les surpiqûres et le monogramme Turbo S ornant les appuie-têtes sont également en coloris contrasté Golden Yellow. Le ciel de toit en Alcantara est aussi garni d’une double bande Golden Yellow. Un fin liseré en cuivre est intégré aux joncs d’ornement du pack intérieur carbone. La plaque arborant le numéro d’édition limitée côté passager souligne l’exclusivité du modèle. Les protections de marchepieds, également en finition carbone, sont ornées d’un monogramme Exclusive Series rétroéclairé.

Véritablement fait main

Depuis plus de 30 ans, les clients Porsche peuvent profiter de modèles individuels entièrement personnalisés. En lançant cette nouvelle série limitée, le constructeur de voitures de sport inaugure un nouveau chapitre : le label Porsche Exclusive sera désormais présenté partout dans le monde sous la nouvelle marque “Porsche Exclusive Manufaktur”. Ce département dédié est spécialisé dans les transformations sur mesure. Parmi les services disponibles figurent également le conseil à la clientèle, le développement d’équipements spéciaux pour chaque gamme de modèle et la production de séries limitées.

Un Chronographe Porsche Design exclusif au style coordonné

Le Chronographe Porsche Design 911 Turbo S Exclusive Series est le premier proposé par Porsche Design à l’adresse des acheteurs d’une série limitée et se caractérisant par les mêmes éléments stylistiques que le véhicule concerné. Ce Chronographe exclusif combine les caractéristiques des garde-temps Porsche Design avec la personnalité de la 911 Turbo S Exclusive Series. À l’instar de la série spéciale, il sera limité à 500 exemplaires. Son boîtier est en titane léger. Son revêtement en carbure de titane noir souligne son design sportif. Le cadran en carbone se fait l’écho des bandes en carbone ornant la 911 Turbo S Exclusive Series et sa finition est coordonnée au coloris du véhicule. Le design du rotor évoque quant à lui les jantes de la 911 Turbo S Exclusive Series et il arbore le même coloris exclusif. Le mécanisme de remontage intègre également le traditionnel écrou central Porsche avec le blason Porsche reproduit sur le mouvement.

Accessoires de haute qualité

Les clients peuvent aussi savourer le design unique de cette Exclusive Series en dehors du véhicule grâce aux articles de bagagerie en cuir Exclusive Series, spécialement développés pour les acheteurs de cette série limitée. Les détails stylistiques de cette gamme de bagagerie ainsi que les dimensions des deux fourre-tout, du sac de jour et de la housse à costume ont été spécialement adaptés en fonction de l’espace à bagages disponible dans la 911 Turbo S Exclusive Series.

Prix

  • 911 Turbo S Exclusive Series : 266.054,80€ TVA comprise
  • La gamme de bagagerie, composée de cinq pièces, coûte 5.941,10 €. Elle est disponible via Porsche Tequipment dans tous les Porsche Centres.

Pour célébrer ses six ans de réussite, l’usine du Royaume-Uni propose une édition spéciale qui se distingue par un design aux détails, dont le coloris Moraine Blue. lus de 600.000 modèles Range Rover Evoque ont été construits au sein de cette usine qui a exporté 80% de ses productions dans 130 pays à ravers le monde. L’Evoque reste à ce jour le Range Rover le couronné ayant remporté plus de 200 récompenses. 

L’usine de production Land Rover de Halewood, au Royaume-Uni, a construit 600 000 unités de l’Evoque en tout juste six ans, offrant le luxe et le raffinement caractéristiques de Range Rover à de nouveaux clients du monde entier. La demande continue de croître pour le SUV compact de luxe au design, à l’attrait et aux aptitudes tout-terrain acclamés par la critique, faisant du véhicule un précurseur du segment qu’il a créé en 2011. Six ans après sa commercialisation, les ventes ont atteint le chiffre record pour un seul mois de près de 18 000 unités vendues en mars 2017. Pour fêter ces six années de succès, Land Rover a annoncé un nouveau modèle, Special Edition. L’Evoque Landmark est disponible dans un coloris vif nommé Moraine Blue, inspiré par les lacs turquoise des Rocheuses canadiennes. Affichant un prix de 53 550 €, le modèle Landmark fera ses débuts mondiaux au cours du Royal Windsor Horse Show le 10 mai, date de l’ouverture des commandes. L’Evoque Landmark Edition est également disponible en Yulong White et Corris Grey. Il dispose d’un kit de carrosserie dynamique et d’un design extérieur aux détails gris, comprenant un toit contrasté panoramique Carpathian Grey, des jantes en alliage 19 pouces finition Gloss Dark Grey et un lettrage de calandre, capot, aile et hayon finition Graphite Atlas. Les touches gris foncé se prolongent à l’intérieur sous la forme de finitions de garnitures de la console centrale satinées et brossées, entourées de sièges en cuir grainé Ebony aux coutures contrastantes Light Lunar et une section médiane perforée.

Toutes les 170 secondes, un Evoque sort de la chaîne de production de l’usine de Halewood, qui  également l’Evoque Convertible depuis 2016. Ces modèles sont pour la plupart destinés à l’exportation vers l’un des 130 marchés, avec une fabrication additionnelle en Chine et au Brésil, visant à répondre à la demande locale. En réalité, 80 % des modèles Evoque conçus au Royaume-Uni sont exportés, se retrouvant entre les mains de conducteurs du monde entier, de Monaco à Manille. Jaguar Land Rover est l’un des exportateurs les plus importants du Royaume-Uni, et près de 80 % de ses revenus proviennent de ventes internationales. Gerry McGovern, responsable en chef du design chez Land Rover, a déclaré : « Ce qui rend l’Evoque si spécial est sa pertinence. Son design reste moderne et rafraîchissant. L’Evoque est reconnu pour avoir fait découvrir la marque Range Rover à une toute nouvelle jeune génération, comprenant notamment plus de femmes. Son succès était clair dès le départ et nous a offert la confiance nécessaire pour innover, ce dont témoignent des véhicules comme l’Evoque Convertible. Cette édition spéciale Landmark vient couronner déjà six ans de réussite. » Le modèle Landmark Special Edition est équipé des dernières technologies Land Rover, comme le système 10 pouces InControl Touch Pro proposant des applications comme Spotify et un point d’accès Wi-Fi 4G. L’application Remote Premium pour smartphone ou bracelet intelligent permet au propriétaire de contrôler le niveau de carburant, le verrouillage et l’emplacement. Les amateurs d’expérience enrichie en matière d’infodivertissement peuvent choisir pour l’Evoque les services Touch Pro, offrant une modélisation en temps réel des conditions de circulation, des vues satellite et photographiques, ainsi qu’une barre latérale « Live Apps » comportant les informations météorologiques, les titres d’actualité, un suivi du trafic aérien et plus encore. @SERVICE PRESSE BELUX

Exhibant son re-stylage bien mérité, la nouvelle Tesla Model S replace définitivement le vert au centre des intérêts des constructeurs haut de gamme. Lancée en 2012, la première Model S malgré son prix très élitiste a fait détourner une importante clientèle des constructeurs traditionnels. Aujourd’hui, elle s’est refaite pour définitivement relancer les ventes de la voiture électrique la plus rapide du monde. Vous pouvez visionner plus de photos sur notre page mais aussi la vidéo no-comment.

Les normes techniques et appellations

Bouclant le 0 à 100 km en 3 secondes, la Tesla S 90D re-stylée impose un nouveau record pour la voiture électrique. D’ailleurs la future P100 pourra boucler cette même distance en 2,7 secondes, ce qui fera donc de Tesla, la voiture la plus rapide de la planète. Certes, ce n’est pas la vitesse qui inspire forcément ses futurs acquéreurs mais c’est plutôt l’autonomie et le côté futuriste. Avec sa nouvelle version des batteries, le conducteur modéré et linéaire peut parcourir 450 kilomètres sans recharger. Tesla Model S est désormais devenue la voiture électrique la plus vendue du monde (derrière la Nissan Leaf) avec plus de 130.000 exemplaires liquidées depuis 2012. En détail et selon les faits, l’autonomie va selon la norme NEDC de 400 km pour une ancienne 60 à 613 km pour une P100D. La puissance et le couple à 539 ch et 967 Nm pour la P100D. Nous avons décidé à la rédaction de faire un petit retour sur ce langage un peu particulier pour les nouveaux…et ça continue! pour notre version de trajet, il s’agit d’une 90D, le chiffre désignant la quantité d’énergie délivrée par le pack de batterie, le choix se faisant pour celui de  100 kWh, la présence du D signifie qu’il s’agit d’une « Dual Motor », c’est-à-dire qu’il y a un moteur par essieu et que les quatre roues sont motrices et le P signifie « Performance », dénotant ainsi une puissance supérieure.

Dans l’habitacle

Une fois à l’intérieur, la voiture vous offre le luxe d’une classe affaire dans l’aéronautique. Pas grande révolution quand on sait que la Model S en elle-même est assez futuriste. Le plancher de bord légèrement orienté conducteur est presque entièrement constitué d’un énorme écran tactile qui concentre presque toutes les options et menus de la voiture. Pas plus que deux (02) boutons visibles. Tout se fait quasiment via cet écran qui fournit d’ailleurs du Full HD. C’est l’attraction 17 pouces de la Tesla très ergonomique. Ajoutons à cela les deux fonctions extraordinaires que permet cet écran, c’est-à-dire; le pilotage automatique et le système de défense des armes biologiques. Il faudra tout de même aller en page 3 quoique ce n’est pas tous les jours qu’on est confronté à ce genre de déploiement. Constamment connectée, la Model S offre internet avec un débit que nous qualifions de « 5 étoiles ». Vous pouvez donc vous permettre de vous arrêter au coin de la rue pour consulter rapidement une information. Cet écran tout en un se met d’ailleurs à jour comme un smartphone. Une mise à jour8.0 a d’ailleurs été faite récemment avec quelques 200 corrections intervenues sur le programme. Un grand progrès observé au niveau des commodos et les lève-vitre même si les pièces détachées ont été piochées chez Mercedès. Ce n’est pas le cas par contre de la finition dont le cuir et certains assemblages ne sont pas du standard des premiums européens. Côté espace, il est à noter que les places assises devant comme à l’arrière sont assez généreuses. Très très grand conducteur ou grande conductrice, trouveront facilement une place à bord sans trop de contrainte. 750 litres sont généreusement offerts pour le coffre et l’acquéreur peut solliciter deux places supplémentaires escamotables dans ce même coffre à condition de présenter un ticket de caisse validé de 3.300 €.

Pour finir…

Doté d’un gabarit particulièrement imposant soit 4,98 m de long et 1,96 m de large, la Model S re-stylée s’échange en entrée de gamme (75) à 79.600 € et s’est plutôt pas mal vendue les premiers mois de son lancement. Notre modèle de trajet, la 90D trône déjà à 98.900 € et dans certains pays, l’acquéreur bénéficie d’une petite aide de l’Etat. Puisqu’il faut la recharger, comptez une demi-heure de chargement pour gagner 27 km d’autonomie sur une borne domestique 11 kW, 136 km dans une station publique 50 kW et 270 km si vous passez par l’une des stations superchargers belges de Tesla de 120 KW, accessibles gratuitement.

NOUVELLE TESLA MODEL S 90D, LE NO-COMMENT! from BRUSSELSROADS on Vimeo.

 

En 2003 BMW créait, avec la BMW X3, le segment des SAV (Sports Activity Vehicles) de milieu de gamme. Depuis, les deux premières générations de ce modèle ont enregistré plus de 1,5 million d’immatriculations neuves. Aujourd’hui, la nouvelle BMW X3 perpétue cette histoire à succès en se présentant avec un langage de formes dynamique encore plus marquant, avec des moteurs à la fois puissants et efficaces et une dotation luxueuse. Comme tous les membres de la famille X convoitée, elle associe d’excellentes qualités routières sur tous les terrains à une aptitude totale au quotidien.

Design affûté et trois finitions

La BMW X3, troisième du nom, fait elle aussi rimer look tout terrain robuste et allure sportive. Ses proportions typiques avec un porte-à-faux ultracourt à l’avant et à l’arrière mettent en évidence la répartition parfaite des masses à raison de 50 / 50 entre l’avant et l’arrière. La nouvelle BMW X3 se veut très dynamique, une ambition qu’elle souligne par les naseaux traités en trois dimensions et les antibrouillards qui adoptent un modelé hexagonal, du jamais vu sur un modèle X. En vue arrière, les optiques particulièrement expressifs dans leur version tout LEDs optionnelle traitée en trois dimensions, le béquet de toit dont le galbe s’étire vers le bas et les deux embouts d’échappement disposés à droite et à gauche confèrent une grande vigueur à la poupe.

Avec les finitions xLine, M Sport et Luxury qui vient d’intégrer la gamme ainsi qu’avec les propositions soumises par BMW Individual, le client peut adapter l’allure de la voiture encore mieux à son goût personnel. Outre les jantes en alliage léger de 18 pouces de série (devancière : 17 pouces), la gamme des options propose des associations jante/pneu jusqu’à 21 pouces. Les trois finitions créent aussi une ambiance correspondant au thème choisi à bord de la voiture. L’habitacle de la nouvelle BMW X3 qui se distingue par une finition et des matériaux de très haute qualité dégage encore plus de noblesse et de luxe que sur la devancière. Une multitude de nouveaux équipements optionnels permettent de hisser le confort à un niveau encore plus élevé : climatisation automatique à trois zones, pack Ambient Air, aération active des sièges, fonction de chargement (cargo) des dossiers de sièges arrière fractionnables dans un rapport de 40 / 20 / 40 ainsi que toit panoramique de verre pour un intérieur encore plus aéré et haut de gamme.

Autre nouveauté : la clé intelligente BMW Display Key, qui ne permet pas seulement d’ouvrir et de fermer la BMW X3 par commande radio, mais qui affiche en plus différentes informations sur l’état de la voiture et sert d’unité de commande par exemple pour le chauffage d’appoint optionnel.

Association optimisée entre dynamisme et agrément de conduite

En mettant en œuvre toute une série de mesures sur le châssis, les ingénieurs ont sensiblement amélioré le comportement dynamique, la marche en ligne droite et le toucher de route de la nouvelle BMW X3. Le modèle est ainsi encore plus sportif que le précédent sans pour autant perdre en agrément de conduite. Parmi les options proposées pour les liaisons au sol, citons le Châssis M Sport, l’Amortissement variable piloté, les freins M Sport et la Direction sport variable.

Gamme de moteurs encore plus efficaces et construction légère intelligente.
Pour le lancement commercial et la période qui suit, la gamme des moteurs comprendra deux diesels et trois moteurs à essence. Avec la BMW X3 M40i forte de 265 kW (360 ch) (consommation de carburant en cycle mixte : 8,4 à 8,2 /100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 193 à 188 g/km)*, cette série de modèles comprend pour la première fois une automobile M Performance. La BMW X3 xDrive30i d’une puissance de 185 kW (252 ch) (consommation de carburant en cycle mixte : 7,4 /100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 168 g/km)** est la deuxième variante à moteur à essence. Les deux variantes diesel sont la BMW X3 xDrive20d d’une puissance de 140 kW (190 ch) (consommation de carburant en cycle mixte : 5,4 à 5,0 /100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 142 à 132 g/km)*et la BMW X3 xDrive30d d’une puissance de 195 kW (265 ch) (consommation de carburant en cycle mixte : 6,0 à 5,7 /100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 158 à 149 g/km)*. Peu après le lancement commercial suivra aussi la BMW X3 20i d’une puissance de 135 kW (184 ch) (consommation de carburant en cycle mixte : 7,4 à

7,2 /100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 169 à 165 g/km)**, disponible au choix en version à transmission intégrale ou à propulsion (pas en Europe). Toutes les motorisations sont accouplées de série à une boîte Steptronic à huit rapports optimisée.

La stratégie de développement BMW EfficientDynamics, mise en œuvre avec rigueur sur la nouvelle BMW X3, ne mise pas seulement sur les moteurs optimisés en termes de consommation, mais aussi sur de nombreuses mesures de construction légère intelligente. Ainsi, l’emploi plus massif de composants d’aluminium sur les moteurs et les liaisons au sol a permis de réduire le poids de ces ensembles, ce qui se traduit par un gain de poids atteignant jusqu’à 55 kilogrammes par rapport au modèle précédent

* Les consommations ont été relevées selon le cycle de conduite européen, elles dépendent des dimensions de pneus choisies.
** Les consommations sont provisoires, elles ont été relevées selon le cycle de conduite européen, elles dépendent des dimensions de pneus choisies.

BMW ConnectedDrive : conduite partiellement automatisée et interconnexion moderne.
Quant au Copilote BMW et à ses propositions dans le domaine des systèmes d’aide au conducteur et de la conduite (partiellement) automatisée, la nouvelle BMW X3 offre en option le Régulateur actif vitesse-distance (ACC) de la toute dernière génération ainsi que le pack sécuritaire Driving Assistant Plus qui inclut l’Assistant de braquage et de centrage dans la voie, l’Assistant de trajectoire (prévu pour décembre 2017) et l’Assistant de maintien de la trajectoire avec protection en cas de collision latérale. Forte de ce vaste choix de systèmes d’aide au conducteur, la nouvelle BMW X3 fixe les références dans son environnement concurrentiel direct.

Outre les aides au conducteur regroupés dans le Copilote BMW, les services et applications forment le deuxième pilier de BMW ConnectedDrive. Sur la nouvelle BMW X3, ils constituent la base du nouveau concept numérique intégral supportant la mobilité individuelle : BMW Connected. Sur la base d’une plateforme flexible, l’Open Mobility Cloud, et via différents points de contact tels que les smartphones et autres montres intelligentes, ce concept intègre la voiture sans la moindre rupture dans la vie connectée de l’utilisateur. Il est ainsi possible de transmettre à la voiture notamment les informations relatives à la mobilité, telles que les adresses inscrites dans le calendrier du smartphone, de les reprendre automatiquement comme destinations dans le système de navigation de la voiture et de calculer ainsi les heures de départ idéales.

Sur demande, l’utilisateur peut aussi gérer différentes fonctions du système de navigation et d’infodivertissement de la nouvelle BMW X3 de manière totalement intuitive, par des gestes de la main ou des doigts. Quant à l’Assistant vocal également disponible en option, il obéit à des instructions formulées dans un langage de tous les jours. Les principales informations relatives à la conduite peuvent être projetées dans le champ visuel direct du conducteur moyennant l’Affichage tête haute optionnel. Les graphiques, la définition et les possibilités de présenter les informations de l’Affichage tête haute de la nouvelle BMW X3 sont inégalés dans ce segment automobile.

PROVENANCE DE LA DEPÊCHE : BMW BELUX

Pour sa deuxième génération, la plus surélevée des « Mini » s’allonge de 20 cm de plus, déclarant ainsi la guerre aux SUV urbains. La Mini Countryman reçoit enfin ses nouvelles mensurations pour équilibrer la cure d’agrandissement instaurée par le constructeur britannique sur l’ensemble de sa gamme. C’est ainsi que lors du dernier saut de génération, la Mini classique est passée de 3,72 m à 4,72 m et la Mini Clubman s’est agrandie à 4,25 m contre 3,96 m précédemment. Retrouvez plus de photos sur l’album Mini cooper Countryman dans le cadre de ce trajet.

Prise en main, habitacle et cockpit

Même si le marché américain pourrait pousser les ingénieurs de chez Mini à imaginer une voiture plus robuste, plus grande, plus puissante mais aussi plus chère, peut-on dire que la Mini Countryman est-elle encore une Mini ? La voiture s’élargit en effet de 3 cm et s’allonge de 20 cm. Pour notre trajet, le premier constat est que tout n’a quand même pas changé en grand sur la voiture. La hauteur du toit par exemple est restée à 1,5 m comme sur la génération précédente contrairement au poids. La nouvelle Mini Countryman pèse 100 kg plus lourd que son prédécesseur. Ce régime non réussi (encore faut-il se demander si l’envie de le faire existait) fait justement remarquer que la version Cooper S malgré ses 192 ch manque un peu de nerf. Mais ce petit souci est très vite oublié quand on aime le confort de l’habitacle, plus généreux et plus épuré que la génération précédente. On bénéficie d’un écran tactile de 8,8 pouces et un ensemble qui embarque une flopée d’équipements (en option) jusque-là absent chez son aîné : feux 100% à diodes, régulateur de distance, caméra de recul, freinage automatique en ville, stationnement semi-automatique, hayon électrique obéissant au mouvement du pied, banquette dans le coffre réglable de série et l’affichage tête haute. Pour la première fois, la citadine propose une dotation de série qui s’enrichit d’éléments jadis proposés en option : écran de 6,5 pouces, alerte de collision, appel d’urgence, accoudoir central AV, Bluetooth, phares et essuie-glace automatiques, antibrouillards, régulateur de vitesse, démarrage sans clé, commandes audio au volant et radar de recul. Le coffre clôture les nouveautés en engouffre 100 litres de mieux que la première génération avec un volume de chargement qui varie de 450 à 545 litres en fonction de l’avancement de la banquette.

Moteur, tarifs et bilan

Après s’être écoulé à près de 550.000 exemplaires dans le monde depuis sa sortie en 2010, la Mini Countryman reçoit sa hausse de puissance. Pour l’instant, quatre types de moteurs sont disponibles dont l’entrée de gamme est le moteur essence 3-cylindres de 136 chevaux démarrant à 21.300 . Ensuite un deuxième moteur essence, la Cooper S et son 4 cylindres 2,0 l turbo de 192 ch et 280 Nm, puis deux Diesels, la Cooper D et son 4 cylindres 2,0 l turbo de 150 ch et 330 Nm et la Cooper SD et son 4 cylindres 2,0 l turbo de 190 ch et 400 Nm, toutes disponibles en transmission intégrale ALL4 pouvant transmettre 100 % de la puissance à l’avant comme à l’arrière. Nous avons d’ailleurs préféré ce dernier. Et oui ! le AWD ! La petite nuance dans toute cette variété est la Cooper SD, qui, elle seule, reçoit de série, une boîte de vitesses automatique à huit rapports. C’est déjà pas mal !
La
Countryman Cooper essence s’offre déjà au minimum à 26.600 avec des équipements de série assez limités. Vous pourriez alors vous plonger dans les options à une vitesse grand V jusqu’à 46.000 maximum pour un confort total. C’est justement sur ce dernier point que nous concluons que la nouvelle Countryman reste assez élitiste. Et puisque nous y sommes, on aime moins le gabarit/poids qui n’a plus rien d’une Mini, même si la silhouette de la voiture présente superbement bien. En revanche, nous avons apprécié le confort qui s’est véritablement amélioré par rapport à la génération précédente, l’habitabilité, les équipements de série plus généreux, le comportement routier plus digne ainsi que le tandem moteur/boîte très accompli.